Beat Matazz

Beat Matazz est un projet solo abstract hip-hop/trip hop/electronique de Tours.Les textes chantés/slamés ou parlés/chantés en français et en anglais (Beat Matazz en est à moitié) sont soutenus par des instrumentations électroniques fines et puissantes qui puisent aussi bien dans le trip hop que dans l’abstract hip-hop ou encore l’IDM de chez Warp.

Grauss Boutique

Prenez un Ez3kiel, un Ultra Panda et un Quatuor Oban, et vous obtenez ce trio au nom plus qu’étrange. Mais qu’est-ce donc que ça ? De la musique complexe ? abstraite ? instrumentale ? post-machin ou néo-truc ? tout ça à la fois ? Oui, on peut dire ça. En écoutant les morceaux sur la toile (ils n’ont pas de disque à leur actif pour le moment) et en voyant leur talent, on peut d’ores et déjà déclarer que les 3 mecs qui composent ce groupe sont un savant mélange de Satriani, de Steve Di Giorgio et de Christian Vander, et nous sommes persuadés que vu leur talent, ils seraient même capables de résoudre la formule mathématique encore irrésolue P=NP. « Claque assurée vous allez vous prendre ce jour-là » comme dirait Yoda !

Toukan Toukan

Toukan Toukan

Laure Berneau : Chant, Clavier, Glockenspiel
Thomas Tabardin : Guitare,Basse, Ukulélé, Clavier, Choeurs
Nicolas Jaumain : Batterie, Multipad, Chant

Ils ont des plumes de Toukän-Toukän et font une musique frénétique! Leur pop exotique est née cet hiver sous les néons d’une salle de répétition. C’est 3 musiciens ( issus de Boys In Lilies, Nestorisbianca, et John Wuplin) , réunis dans une jungle virtuelle, qui tapent sur des tam-tams électroniques et jouent de la flûtes japonaise sur un clavier midi. Entre noise atmosphérique et transe Vaudou, vous danserez le zouk sans aucun complexe !

Gonzague

gonzague

Gonzague s’introduit au plus profond de vous, de votre côté animal, bestial. À la fois rythmées et apaisantes, douces mais violentes, brutales et parfois même élégantes, les émotions sont primordiales, le ressentiment de l’instantanéité des choses au moment présent, ensemble.
Derrière ce nom se cachent trois jeunes tourangeaux, aux capacités polyvalentes, aux parcours différents, mais qui une fois rassemblés, se retrouvent en une seule et même identité, coincé, confiné, mais non pas moins satisfait.
Gonzague, c’est donc un melting-pot de modernité, aux influences variées, inspirées, à la fois troublantes et plaisantes, jouées, chantées, criées, et vivantes.

Arry Goni

Après avoir composé un album pop rock et tourné plusieurs clips avec les « Films du loups blanc » ou plus récemment avec « File dans ta chambre productions », Arry Goni entame fin 2014 une série de concerts dans la région notamment en première partie de Louis Delort à l’Escale ou de Natasha St-Pier à Avoine en passant par l’Espace Malraux ou encore la MAM d’Orléans…                      

C’est aux « talentueuses » qu’il se produira le jeudi 21 Mai avec ses trois musiciens pour un concert résolument rock, un son puissant, une atmosphère envoûtante. Bref, un mélange subtil où se mêlent électrique et acoustique, énergie et douceur… un concert à ne pas manquer !     www.arry-goni.com

Roller 79

De retour d’un voyage en Amérique du Sud, une pulsion passionnelle pour les sons synthétisés et retro pop le pousse à créer Roller 79. Nourrit de son parcours de vie et des ses influences musicales, il fait naître plusieurs morceaux. Très vite, il s’entour de deux autres passionnés des esthétiques new wave/cold wave. Ce power trio éclaire les esprits à coups de lumière noire.

Chevalien

C’est en 1989, après sept mois de dérives dans les limbes que Chevalien voit le jour. Il lui faudra 21 ans pour enfin s’abandonner totalement à ses visions de fin du monde, et décider de les mettre en musique. Aidé par les palpitations de tambours abyssales, les rugissements de Colisée et autres mantras para-religieux, il livre une musique à la précision chirurgicale et à l’énergie viscérale où s’entrechoquent rap déviant et sombre, musiques électroniques pesantes et orchestrales, et ambiances apocalyptiques.

Il délivre aujourd’hui ses premières visions dans un style auto-proclamé Bath Music sous la forme d’un EP : Allrats.